Lola, peux-tu nous raconter comment et pourquoi as-tu commencé à faire du théâtre ?

Mon père était poète, ma mère actrice. A 3 ans ils m’ont forcée à faire du clown. Expérience traumatisante ! J’ai donc mis un terme à ce supplice pour reprendre à l’âge de 10 ans sans trop savoir pourquoi et puis j’ai jamais arrêté !

 

Est-ce que tu te souviens de ton premier cours ?

Très bien ! J’ai du piocher un personnage et le jouer dans un ascenseur avec d’autres personnages mais j’ai menti. Je devais jouer un entraineur de foot mais j’étais bloquée alors j’ai joué une personne très calme et sereine et j’ai dit que j’avais pioché « un sage ». Tout le monde m’a crue…

 

Qu’est-ce que tu as ressenti la première fois que tu es montée sur scène devant un public ?

Une grande détresse au départ puis tout s’est calmé d’un coup. Je me sentais bien, les gens riaient, je me sentais à ma place et légitime d’exprimer ce que j’avais en moi. En revanche le trac ne m’a jamais lâchée. Même avant un cours j’ai le trac !

 

Le meilleur/pire souvenir sur scène ?

Meilleur souvenir une scène de Feydeau lors d’une soirée culturelle, on jouait au milieu des gens attablés, on se parlait de table en table, les gens étaient à fond avec nous, j’ai adoré !

Pire souvenir quand j’ai du jouer le Comte De Guiche dans Cyrano qui est un homme. Après un mois de répétitions on ne savait toujours pas si je devais le jouer en femme ou en homme j’étais complètement perdue. Erreur de casting 🙂

 

As-tu une anecdote marrante à nous raconter ?

Je jouais Macbett de Ionesco, je jouais le roi Duncan (encore un homme, faut que je me pose des questions !) avec ma femme Lady Duncan, nous avons eu un fou rire. Impossible de se regarder, de parler, si on émettait un son, on explosait de rire ! On a du s’arrêter de parler. Recommencer trois fois en vain. Le public l’a comprit, ils étaient 500 à nous applaudir pour nous donner de la force. C’était incontrôlable. On est ressorties de la scène pour recommencer sans rire !

 

As-tu des petites habitudes avant de monter sur scène ?

Je vois mes partenaires se concentrer sans comprendre ce qu’ils font ! Au contraire je parle, je ris, je danse, je bouge non stop ! Le trac est terrible chez moi ! A chaque fois je me demande pourquoi je fais ce métier !

Quel est l’esprit que tu essaies d’insuffler dans tes cours ?

De la bienveillance avant tout ! Tenter de mettre de coté son quotidien et embarquer tous ensemble pour 2 h de lâcher prise en passant principalement par le rire.

 

Portrait presque chinois :

Si tu étais un personnage de fiction ? Buffy contre les vampires

Si tu étais une réplique de cinéma ou de théâtre ? « Tous les œufs n’en font plus qu’un dans la même omelette » Macbett de Ionesco

Si tu étais un super pouvoir ? Lire dans les pensées.

Si tu étais un gros mot ? Merde !

Si tu étais un plaisir ? Le chocolat

Si tu devais choisir trois personnalités avec qui jouer sur scène ? Florence Viala (Comédie Française), Robin Renucci, Jonathan Cohen 🙂

 

* Merci à Lola d’avoir joué le jeu de notre petite interview !!

Lola s’occupe cette année des Intermédiaires à Alexandre Dumas, le mardi de 20h à 22h !