Fanny Pascaud

Formée au Method Acting par R.Castle, professeur du Lee Strasberg Institute de NY et créateur de l’International Theatre of New York, Fanny intègre en 2016 la classe libre du Studio Muller puis se forme au Théâtre Immersif avec S.Hanukai et S.Bonnabel du Collectif du Libre Acteur, dont elle fait désormais partie.

Comédienne – improvisatrice professionnelle depuis 6 ans, Fanny est membre de la Ligue d’Improvisation de Paris. Elle s’est régulièrement retrouvée sur les planches du Théâtre de Ménilmontant, du MPAA St Germain et même du Palais des Glaces pour des matchs contre des équipes venues de toute la France.

En 2016, Fanny crée le spectacle d’improvisation long form 100% féminin : Les Ladies improvisent programmé dans le OFF d’Avignon, au Théâtre le Bout à Pigalle pendant 2 saisons, à l’Improvi’bar et l’Improvidence de Lyon et de Bordeaux la saison prochaine. Elle est également au casting de L’histoire dont vous êtes le héros avec sa troupe Les Simples, ainsi que du spectacle Vibration.

Elle intervient en tant que formatrice en théâtre d’improvisation avec son association Les Improvisorateurs, ainsi que ponctuellement dans d’autres cours et troupes à Paris.

Enfin, elle écrit des pièces, des sketchs et des scénarios pour des films institutionnels. Coach, formatrice en entreprise, elle anime aussi des teambuildings et des conférences plénières.

C’est l’aspect « sans filet » que j’affectionne le plus en improvisation car c’est ce qui impressionne le plus le public tout en donnant le plus le trac aux comédiens avant de monter sur scène. Pourtant, c’est aussi un moteur puissant et galvanisant ! La bonne nouvelle, c’est que l’on peut s’entraîner : pousser nos idées, nos émotions et notre imagination toujours plus loin : jusqu’à lâcher prise.

Au-delà du cabotinage et des punchlines, le public vient voir des histoires se créer en direct, avec des personnages auxquels il veut croire, dans un lieu qu’il veut visualiser le plus précisément possible car rien ne lui échappe. La créativité impulsée par le corps et la sincérité des émotions sont, à mon sens, tout aussi cruciaux à travailler pour l’improvisateur que l’acceptation des propositions de ses partenaires et la capacité à construire et raconter une histoire.

L’objectif pour les élèves de 2e année sera d’explorer le champs de l’improvisation au-delà du format du cabaret pour découvrir l’univers très codifié du match et celui plus libre et créatif du long form, nourri de codes théâtraux et offrant la possibilité de créer des concepts originaux à plusieurs pour aller plus loin dans l’interprétation de personnages. Un apport spécifique, grâce à une série d’ateliers ciblés sur l’improvisation chantée, le conte improvisé ou encore le mime et le clown, permettra aux élèves de se frotter à différents univers et influences au service de la création d’histoires.